J’ai eu le plaisir d’accueillir ce matin une soixantaine d’étudiants de Science politique de l'Université de Liège au Parlement de Wallonie.

Deux objectifs principaux : soutenir la formation de nos jeunes à travers une mise en situation réelle au sein de notre assemblée, et pousser la démocratie participative à travers le soutien au dialogue entre citoyens et parlementaires.

Belle implication des étudiants et de leur professeur, Geoffrey Grandjean. Bravo !

Dans le cadre de la Conférence des assemblées législatives des régions d’Europe, la CALRE, j’ai proposé au Comité permanent de présider un groupe de travail qui portera sur la modernisation de la législation européenne au niveau des investissements publics et de la révision des normes comptables.

Sont Wallons, les femmes et les hommes qui vivent en Wallonie. Pas de droit du sang, pas de préférence ethnique, pas de rejet de l’autre chez nous. Sont Wallonnes et Wallons, les femmes et les hommes de bonne volonté qui font société chez nous.

Venez nombreux pour participer à ce tour du monde culinaire.
Vous aurez la possibilité de déguster des spécialités issues de cultures diverses dans une ambiance conviviale et festive !

Prix démocratiques, parking, entrée libre… tout est prévu pour partager un moment agréable ensemble !

Samedi 24 août 2019 dès 12h au parc de la Boverie

Plus d'info

Zoom sur un nouveau dispositif unique en partenariat entre les CPAS et les établissements de Promotion sociale de la Fédération Wallonie-Bruxelles/Officiel afin de réinsérer les jeunes en décrochage!

Des ateliers de pédagogie personnalisée sont ainsi mis en place en vue de (ré)intégrer nos jeunes dans des circuits de formation et ainsi leur donner des perspectives d'emploi.

Sur ma proposition, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles du 2 mai 2019 a approuvé les conventions pluriannuelles avec la RTBF et les télévisions locales en vue de financer l’accessibilité de leurs programmes pour les publics sourds et malentendants, ainsi que les aveugles et malvoyants.

Je me réjoui qu’à la suite des échanges que j'ai eus avec le FNRS, celui-ci concrétise aujourd’hui la réflexion sur l’opportunité de créer un programme spécifiquement lié aux enjeux climatiques ; « ClimAX ». Ce programme sera doté de moyens budgétaires à hauteur de 5 millions d’euros provenant de la Fédération Wallonie-Bruxelles afin d’offrir un socle scientifique enrichi au niveau de cette thématique et, in fine, offrir des réponses efficaces face à l’ampleur des bouleversements environnementaux actuels.

Une mise en situation "virtuelle" dans les métiers d'avenir à l' Ecole Polytechnique de Seraing !

Chers Camarades,

 

Je n’apprendrai pas grand-chose à qui que ce soit si je dis qu’au cours des dix prochaines années la révolution numérique va profondément transformer l’ensemble des secteurs économiques et que cela va avoir une influence énorme sur le marché de l’emploi.

Grâce aux politiques que nous avons menées au cours de la dernière décennie, nous avons anticipé un mouvement qui ne va faire que s’accélérer.

Ainsi, avec les pôles de compétitivité, nous avons changer la colonne vertébrale de l’économie wallonne avec des résultats concrets à la clef : depuis plus de cinq, le chômage baisse sans discontinuer.

Cinq ans ! c’est-à-dire plus de trois ans et demi avant l’installation de l’actuelle majorité. Avec une amélioration du PIB wallon, je ne puis voir là que le fruit du travail que nous, socialistes, avons initié et mené.

TECHNIFUTUR est un des 25 Centres de compétence wallons qui sont des lieux d’expertise au service de la formation des travailleurs de demain. Grâce à leurs infrastructures de pointe et leur ancrage dans des pôles de développement économique, ces centres assurent la formation, l’information et la sensibilisation des travailleurs, demandeurs d'emploi, étudiants, enseignants, chefs et cadres d'entreprise.

Jean-Pascale Labille, Secrétaire national de Solidaris, et Edouard Delruelle, Philosophe à l'ULiège, présenteront une conférence sur le Pacte social et écologique à la Cité Miroir le vendredi 15 février à 18h30.

 

Réservations souhaitées au 04 230 70 50 ou reservation@citemiroir.be

La lutte contre les discriminations et le sexisme est une de mes priorités : mise en place du Master en études de Genre, du Comité Femmes et Sciences mais aussi du réseau des Personnes de Contact Genre au sein de nos établissements d'Enseignement supérieur.

Il est urgent de poursuivre une action volontariste en faveur de l'égalité des genres et de la diversité.

 

 

C’est un des paradigmes les plus abjects de l’économie (néo)libérale : dans le monde de l’entreprise, les travailleurs sont devenus la variable d’ajustement qui permet d’atteindre les résultats escomptés. Manifestement, certains entendent soumettre les entreprises publiques à ce sinistre régime, comme vient de le montrer la direction de Proximus. Que la direction d’une entreprise comme Proximus veuille améliorer ses performances et, partant, les services qu’elle propose à ses clients, en suivant d’aussi près que possible – et pourquoi pas en les anticipant - les développements technologiques, elle ne fait là que son travail. Qu’elle le fasse en traitant le personnel froidement comme un terme d’une équation et qu’elle annonce brutalement le licenciement de 1900 travailleurs, c’est non seulement une honte, c’est aussi une faute grave. Et cela avec la complicité, au moins passive, de son actionnaire principal, l’Etat belge, propriétaire à hauteur de 53%.

"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque"

René Char

Avec un sens de l’à-propos (*) qui la caractérise, la N-VA a donc fait cohabiter, en quelques heures à peine, la chute du gouvernement fédéral, coupable d’humanité vis-à-vis des migrants, et le 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, clôturant ainsi une séquence hautement ubuesque et ouvrant par ailleurs un saisissant bal des faux culs où celui qui se fait plaquer encense ceux qui le lâchent et où ces derniers réaffirment leur soutien aux grandes lignes de la politique incarnée, à défaut d’être menée, par le premier.

Tout cela pourrait presque prêter à sourire s’il n’y avait dans le même temps des urgences sociales et environnementales en souffrance.  Les petits intérêts, particuliers ou communautaires, servent désormais de principes intangibles à certains. On le voit, par exemple, dans l’obstination confondante de Maggy De Block d’empêcher le développement d’une offre médicale répondant aux besoins en Wallonie et à Bruxelles.

Voilà qui nous renvoie à l’à-propos…   (*)

À-propos : ce qui vient à propos, est dit ou fait opportunément, en temps et lieu convenables selon le Petit Robert

Lire la suite de ma newsletter

 

J'ai participé ce 11 décembre à la marche Amnesty pour soutenir Hamid BABAEI, doctorant de l’Université de Liège, emprisonné en Iran depuis 2013 pour avoir refusé d’espionner d’autres étudiants iraniens en Belgique.

À l’heure actuelle, Hamid Babaei est toujours emprisonné en Iran, dans des conditions extrêmement rudes (absence de suivi médical malgré ses problèmes de santé, confiscation de son matériel de travail de thèse, etc.). L’Université de Liège se mobilise pour réclamer la libération de son étudiant.

Signer la pétition d'Amnesty International

 

 

Depuis 25 ans, les Territoires de la mémoire réalise un travail d’éducation à la Mémoire, à la Résistance et à la Citoyenneté.

 En route pour 6 nouvelles années au service des Liégeoises et des Liégeois !

 

A l'initiative de Jean-Claude Marcourt, le Gouvernement de la Fédération Wallonie Bruxelles valide le plan financier pour les aménagements et rénovations prévus au Sart Tilman et au Blanc Gravier. Le site deviendra le plus grand centre d’entrainement réservé aux sportifs en Communauté française.

Retrouvez ci-dessous le discours que j'ai prononcé à Liège à l'occasion de cette fête du travail 2017.

L'événement fait partie des incontournables de la rentrée en cité ardente... Je vous y attends!